vendredi 8 avril 2016

Les députés examinent en commission le projet de loi El Khomri.
         La commission dite des Affaires sociales a approuvé les accords « offensifs » de développement de l'emploi. Une entreprise, en cas de hausse d'activités, pourrait demander à ses salariés de faire plus d'heures pour le même salaire mensuel. Et cet accord serait applicable pendant cinq ans.
         Le salarié qui le refuserait pourrait être tout simplement licencié. Dans ce cas, le licenciement se ferait, selon le projet de texte actuel, pour motif économique, mais le Medef fait pression pour qu'il le soit pour motif personnel.
         Les députés, et le patronat derrière eux, n'utilisent même plus l'écran de fumée de la défense de l'emploi pour tenter de justifier leurs attaques, puisque ces accords seraient utilisés quand l'entreprise va bien ! Leur seul but est d'aggraver l'exploitation des travailleurs pour augmenter les profits.
         Puisque le gouvernement, la majorité et le patronat persistent, continuons à nous mobiliser pour le retrait complet de la loi El Khomri !

Le rendez vous pour Argenteuil le 9 avril est a 13 h gare du centre et ensuite sous le ballon 95

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire