vendredi 14 octobre 2016

Banques : le racket

Entre 2015 et 2016, les frais de tenue de compte bancaire ont augmenté de 77 %, d’après une étude réalisée sur plus de 185 banques en Europe.
Les banques qui n’en facturaient pas à leurs clients s’y sont mises, et celles qui faisaient déjà payer leurs clients leur ont augmenté les frais. La moyenne s’établit à 22 euros par an mais les frais peuvent dépasser les 70 euros dans certaines banques.

Les banques se portent pourtant très bien : le bénéfice 2015 de BNP Paribas était de 6,7 milliards d’euros, de plus de 6 milliards pour le groupe Crédit agricole. Mais ces résultats ne leur suffisent pas. Ces frais de tenue de compte sont un racket supplémentaire (le retrait aux distributeurs était souvent déjà facturé) opéré par les banquiers sur l’argent des clients, même des plus démunis. Le PDG de Panorabanques explique que « ces frais ne correspondent à aucun service supplémentaire ».

Aujourd’hui, tout travailleur doit avoir un compte pour percevoir son salaire ou son allocation. Avec ces frais, il se retrouve contraint d’en abandonner une partie aux banquiers. Et cela alors que ces derniers utilisent déjà l’argent présent sur les comptes de leurs clients, même les comptes les moins bien garnis, pour des spéculations très lucratives.

Le gouvernement répond qu’il a aidé les épargnants mécontents avec une disposition de la loi Macron qui permettra de simplifier les démarches pour changer d’établissement bancaire à partir de 2017. La belle affaire... puisque toutes les banques ont les mêmes pratiques

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire