jeudi 4 juin 2015

Mardi 2 juin 2015, au terme d’un an de lutte devant la Justice, la Cour d’Appel de Versailles vient de rendre sa décision en réhabilitant tous les salariés de la Stef sans exception après avoir menée une grève des plus dure.
Ainsi, tous les salariés sont confortés dans leur dignité et dans leurs droits. La grève dans notre pays reste et demeure une arme de lutte efficace et légale ! Voilà le message qu’est forcée d’entendre la Direction de l’entreprise STEF.
Cissoko OUSMANE, travailleur Sénégalais, dernier salarié gréviste qui attendait sa réintégration à son poste de travail est heureux de retrouver le chemin de l’entreprise. Au passage, l’entreprise devra lui payer le salaire d’une année.

Au final, rien n’aura pu arrêter la détermination des salariés à porter leurs revendications tant sur les salaires que les conditions de travail et ce malgré les plus mauvais coups d’une Direction assoiffée de revanche. Pas plus quela pression, la frénésie des sanctions disciplinaires, le recours aux huissiers 7j/7j et 24h/24h, les assignations répétées devant le TGI, la privation de salaire. Non, rien n’aura entamé l’extraordinaire soif de dignité de ces travailleurs pour la plus part, travailleurs immigrés venus d’Afrique.
La grève menée par les salariés accompagnés de leur syndicat CGT était parfaitement légale et juste. Cela vient une fois de plus d’être confirmé par le juge tout comme l’inspection du travail qui par ailleurs a refusé la demande de licenciement des 4 élus CGT dont le délégué syndical.
Cette victoire est belle et précieuse car à l’heure où l’austérité domine, elle prouve que seule la mobilisation coordonnée des salariés engagés dans une démarche de lutte tranche au milieu des discours et postures les plus virulents.
Une fois encore bravo à tous les salariés qui se sont engagés dans la bataille !
 Cergy-Pontoise, mercredi 3 juin 2015

L’Union Locale de Cergy – Pontoise

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire