lundi 13 avril 2015


Ce lundi, l’usine Arjowiggins de Wizernes, menacée de fermeture, est à nouveau bloquée depuis 4 h 30 du matin par vingt à trente salariés qui empêchent le passage des camions de livraison.
Les salariés bloquent l’entrée de l’usine de papier, à Wizernes.
De la fumée noire qui se voit de loin, des palettes de papier déversées au sol et des camions stationnés qui ne peuvent pas entrer dans l’usine papetière. Le site d’Arjowiggins à Wizernes est bloqué depuis lundi matin. La décision a été prise par le syndicat CGT, à l’issue de la journée de blocage organisée vendredi, un an après l’annonce de la fin d’Arjowiggins. « Vendredi, la direction a laissé couler, car c’était pour les un an », explique Frédéric Huyghe, délégué CGT. Alors la CGT a décidé de remettre ça. « On s’est dit on va leur faire une petite surprise afin que ça les impacte un peu quand même. » Un huissier, est venu constater, en présence de la direction de l’usine, la situation de blocage ce lundi matin. Les vingt à trente personnes qui bloquent l’entrée des camions n’empêchent pas pour autant les autres salariés d’aller travailler.
Interpeller les élus

L’objectif de la CGT est notamment d’interpeller les élus sur la situation de l’usine qui doit fermer en juin. Mobilisés au début du combat, les élus sont absents aux portes de l’usine. Ce qui fait dire à ces salariés, remontés à l’approche de l’échéance. « S’ils ne viennent pas, on ira les chercher. »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire