vendredi 17 avril 2015

Un « barbecue de lutte » avait lieu hier midi devant les grilles de chez Dassault à Argenteuil. Il s’agissait pour la CGT de protester contre la nullité des propositions des patrons de l’entreprise qui proposaient 0,5% d’augmentation générale annuelle si les syndicats signaient, et 0% dans le cas contraire. Comme on ne fait pas l’aumône aux travailleurs, c’est donc toujours rien pour 2015.

Pourtant, de l’argent il y en a dans les poches des actionnaires et de la direction. Ainsi la CGT écrit : « Le bilan de l’année 2014 a révélé de très bons chiffres, surtout pour nos dirigeants, en termes de salaires, + 19 %pour M Trappier, + 25 % en trois ans pour les dix plus haut salaires, + 6 millions pour Serge Dassault sur son chèque annuel (51 millions !). »

1 commentaire: