lundi 27 avril 2015


La manifestation nationale et interprofessionnelle du 9 avril 2015, très attendue par tous les salariés de ce pays, a été un formidable succès qui a marqué l’opposition des travailleurs à la politique d’austérité et de destruction du droit du travail et de la sécurité sociale par le gouvernement actuel qui pratique une politique de droite néo-libérale.

A Argenteuil, 80% des salariés d’une entreprise nommée « CEDRE ELISE » sont en grève pour une augmentation générale des salaires avec la fixation d’un salaire décent pour tous à hauteur de 1500 euros net.

Ils ont débrayé le 21 avril dernier et ont reconduit la grève pour la semaine prochaine.

Cette entreprise qui n’hésite pas à faire valoir auprès de sa clientèle qu’elle embauche des travailleurs handicapés, renie en négociation leur qualité d’ouvrier et leur productivité.

Or, ces salariés sont d’une rentabilité exceptionnelle : à la productivité générée par leur force de travail, s’ajoute le versement de subventions de l’Etat versées à raison de leur handicap.

C’est pourquoi, soumis aux salaires minimum, ils revendiquent :
-          Une augmentation générale des salaires, en l’absence de négociations annuelles obligatoires depuis deux ans ;  
-          Le versement d’un 13ème mois qui est prévu par la convention collective ;
-          Le versement d’une prime d’ancienneté ;
-          La reconnaissance de la pénibilité au travail.

La direction a proposé une prime de 150 euros versée en deux fois et a envoyé cadres, personnels administratifs et agents d’entretien sur les tapis de production.

La grève est reconduite et elle promet d’être durable au regard de la mauvaise foi et des pratiques de la direction.
  
Dans la période particulière qu’est celle des « vacances scolaires », les grévistes de CEDRE ELISE ont besoin de votre soutien, de votre présence à leurs côté dans la lutte qu’ils mènent pour l’égalité de traitement et un salaire décent pour les ouvriers.

A toutes fins utiles, tu voudras bien trouver ci-joint le tract des grévistes que je te remercie de bien vouloir diffuser le plus largement possible auprès des Camarades.

Syndicalement,


L'Union locale C.G.T. d'ARGENTEUIL

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire