dimanche 5 juillet 2015

                              
                              Argenteuil : une cité en détresse : la cité Champagne
Que renaisse la force collective des travailleurs et des locataires

Nous étions  vendredi 3 juillet au rassemblement de protestation qui a eu lieu devant la cité Champagne, sur les hauteurs de la Ville, Il s’agissait de marquer sa réprobation contre le triste climat que tentent d’imposer contre les locataires et les gardiens de la cité, quelques petits caïds. Il s’agissait aussi de marquer sa solidarité avec les gardiens et l’animatrice de l’Amicale des locataires agressés verbalement voire physiquement comme pour cette dernière.
            Mais ce rassemblement a laissé une impression étrange, comme si la centaine de manifestants qui avaient fait le déplacement, et à juste titre, agents d’AB-Habitant et de l’Agglomération, élus et responsables, étaient là, d’un côté, et des habitants de la cité de l’autre, en retrait, peu nombreux, se demandant sans doute si ce genre de rassemblement était ou pas une bonne chose pour eux. Des jeunes, adolescents ou plus âgés, ont montré que le dialogue serait un dur combat.
            Ce n’est pas à la cité Champagne que se régleront l’impasse de l’Ecole pour de nombreux jeunes, la question de l’emploi pour tous à la sortie de l’Ecole, et le problème des trafics qui gangrène de nombreuses cités. Ce qui pourrait changer, c’est que renaisse ce mouvement de solidarité entre locataires, entre travailleurs, actifs et retraités, jeunes et anciens, mouvement qui pendant des décennies avait marqué positivement la vie de cette petite république perchée sur les hauteurs d’Argenteuil.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire