mercredi 23 décembre 2015


A l'attention de :
Monsieur Philippe DOUCET Député Argenteuil/Bezons
Dominique LESPARRE,Maire de BEZONS
Mesdames, Messieurs les membres du CA de l’Office HLM Argenteuil Bezons
Le lundi 21 décembre 2015 les syndicats avaient appelé à un rassemblement devant le siège de l’office HLM à l'occasion de la tenue du Conseil d'Administration, pour dénoncer le non respect des engagements sur la possibilité de leurs détachements et le maintien des modalités d'attribution de leur logement de fonction.
Malgré le refus de votre part de toute négociation dans le cadre de leur préavis, malgré la remise en cause intégrale des accords passés, les agents se sont mobilisés légalement, pacifiquement, et dans le respect des règles relatives au droit de grève.
En guise de réponse à leurs revendications les personnels en grève n’ont rencontré que provocations et ont subi des violences. Plusieurs salariés et même un policier ont été blessés ou aspergés par des gaz lacrymogènes lancés sans raison par votre service interne de sécurité !
La réponse du Conseil d’Administration a été de fermer la porte, d’ignorer la grève en cours et une répression armée à son encontre.
L’Union locale CGT Argenteuil condamne ces violences inacceptables et votre politique catastrophique de gestion de ce conflit social.
Nous apportons notre pleine et entière solidarité aux collègues victimes de celles-ci et continuerons de lutter auprès d’eux comme nous l’avons toujours fait
Nous dénonçons également la remise en cause des accords passés par le Conseil d’ Administration.
Nous comprenons les difficultés qui vous sont imposés dans le cadre de cette modification structurelle en lien avec la disparition de la communauté d’agglomération d’Argenteuil Bezons. Toutefois, cette position délicate dans laquelle vous vous trouvez ne justifiera jamais l’emploi du « Mensonge et de la Matraque » nous exigeons que le Conseil d’Administration prenne des mesures immédiates pour un retour à la normale par :
·         La mise en place de mesures pour un retour à leurs prérogatives normales de votre service d’ordre.
·         La mise en place d’un soutien auprès des victimes et l’accompagnement juridique de leurs plaintes.
·         Des excuses écrites auprès de tous les personnels grévistes contre ces débordements.
·         Une véritable négociation sur la base minimale des engagements initiaux déjà pris.
·         Une véritable prise en compte des besoins en termes de service publique du logement pour les populations d’Argenteuil et Bezons
Le Bureau de l’Union locale CGT d’Argenteuil


Argenteuil le 22 décembre 2015

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire