mardi 1 décembre 2015

                                            AB-Habitat : la "coopérative" l'a emporté
Une page se tourne

Le préfet du Val d’Oise a tranché. C’est la proposition de P. Doucet et D. Lesparre qui a prévalu. L’option « coopérative » l’a emporté sur les autres qui étaient candidates pour le transfert du patrimoine d’AB-Habitat.
            La victoire de ce choix n’est pas tout à fait une surprise. Comme chacun sait, il n’y a pas d’impartialité en ce bas monde. Le député PS, un des plus fervents soutiens du gouvernement aura été logiquement entendu par celui-ci.
            Les personnels d’AB-Habitat viennent de connaître durant un an et demi ce qu’ont connu depuis des décennies  de très nombreux travailleurs inquiets pour leur avenir. En l’occurrence, une année et demi insupportable pour tous. Heureusement qu’ils ont eu des militants de la Cgt tout ce temps à leurs côtés, tentant de sortir l’affaire du marasme dans laquelle elle était engluée.
            Cette coopérative a certes un avantage essentiel, celui d’assurer la continuité de l’organisation territoriale HLM Argenteuil-Bezons. Pour le reste, bien des inquiétudes demeurent, tant pour les personnels que pour les locataires.
            Il semble que les détachements de personnels fonctionnaires vers cette coopérative n’ait plus d’obstacles pour s’opérer. Une fois le choix effectué par le préfet, le Centre Intercommunal de Gestion n’a plus de raison d’y mettre le moindre obstacle.

            Le maire de Bezons, et l’ex d’Argenteuil vont garder un instrument dans leurs mains. Nous savons que ce n’est pas par pur amour ni des personnels ni des locataires. Alors dorénavant, pour les uns comme pour les autres, la méfiance est de rigueur !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire