mardi 16 février 2016

                                       Ça se passe comme ça Chez ZEMGOR a Argenteuil

  Une employée se retrouve aujourd’hui en mise à pied conservatoire en vue d’une procédure disciplinaire et risque d’être licencié pour faute lourde, suite aux dire d’une personne de l’entreprise
Comment la direction de ZEMGOR peut elle donner du crédit à des allégations sans chercher a savoir réellement  la vérité ?
- Pourquoi le CHSCT n’a-t-il pas été convoqué  après cette dénonciation ?
- Est ce un règlement de compte, une intrigue de pouvoir ?
- 29 ans de « maison » sans aucun reproche ça ne compte pas ?
              La CGT exige l’arrêt immédiat de cette mascarade de procédure.

             Et mettra tout en œuvre pour sa réintégration dans ses droits !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire