lundi 1 février 2016

          Contre la déchéance de nationalité et la constitutionnalisation de l’état d’urgence
                              NOUS NE CÈDERONS PAS !
samedi 30 janvier à Paris,
Nous n’acceptons pas la gouvernance de la peur : exigeons la sortie de l’état d’urgence !
"Nous affirmons qu’il est nécessaire et possible que l’Etat protège les habitants face au terrorisme, sans remettre en cause les droits et les libertés. Nous refusons une société du contrôle généralisé, une société qui glisse de la présomption d’innocence au présumé potentiellement coupable. Ne donnons pas satisfaction aux terroristes qui cherchent justement à nous faire renoncer à notre vie démocratique.
L’état d’urgence contribue au renforcement des préjugés racistes, aux amalgames et aux pratiques discriminatoires.
Notre pays a été blessé, mais loin d’en soigner les plaies, l’état d’urgence risque de les exacerber en appauvrissant notre démocratie, en délégitimant notre liberté. C’est pourquoi nous demandons la levée de l’état d’urgence et l’abandon de cette réforme constitutionnelle.
Nous appelons tous les habitants de notre pays à développer la citoyenneté et à agir pour construire une société solidaire."
Appel signé par plus de 115 associations et syndicats.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire