vendredi 22 mai 2015

Tous ensembles, nous serons demain plus forts

Depuis des mois, un certain nombre de mobilisations pour les salaires ont lieu, à l’occasion des NAO, ces « négociations annuelles obligatoires ». Dans le département, elles touchent des petites comme des grandes entreprises. Les travailleurs des Courriers Ile de France terminent ainsi leur troisième semaine de grève.
         A Argenteuil-Bezons, que ce soit chez Atos, Dassault, Otis, les actionnaires ne veulent rien lâcher. Hausse des profits pour eux, rien du côté de la hausse des salaires. Des débrayages ont eu lieu, comme chez Atos cette semaine. La grève est prévue chez Otis à partir du 24 juin.
         On parle de la « croissance » qui serait au rendez-vous de ce début d’année. Mais croissance économique ou pas, c’est la croissance des profits qui est bien réelle.

         Puisque partout les travailleurs sont touchés par le même fléau du sur-place de leurs salaires, il faudra bien, un jour, demain, que tous ensembles, nous nous retrouvions pour imposer non seulement aux actionnaires de chaque groupe mais à tout le patronat les augmentations substantielles qui s’imposent.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire