mardi 5 mai 2015

VIET-NAM ! 40 ANS APRES L’APOCALYPSE SUR CE PAYS
En célébrant le 40e anniversaire de la réunification du Vietnam, le peuple de ce pays n’oublie ni les crimes de guerre commis par les Américains, ni le soutien qui lui a été apporté par les Soviétiques.
Les Etats-Unis ont commis des crimes innombrables pendant la guerre au Vietnam et infligé un dommage colossal au peuple et à l’ensemble du pays, a déclaré jeudi le premier ministre vietnamien Nguyen Tan Dung lors des célébrations du 40e anniversaire de la réunification du pays.
"La Grande victoire du printemps 1975 constitue une page cruciale de notre grande histoire de la défense et du développement de la nation. Lors de cette cérémonie solennelle, nous voulons exprimer une fois encore notre sincère reconnaissance aux citoyens des pays socialistes et, tout particulièrement, à l’Union soviétique et à la Chine", a indiqué le chef du gouvernement.
Et d’ajouter qu’après la victoire dans la lutte contre les colonisateurs français, le peuple vietnamien avait reçu le droit à la réalisation de son rêve : vivre dans un pays pacifique, uni, indépendant, libre et prospère. Monument aux soldats américains ayant participé à la guerre du Vietnam © Sputnik. Vladimir Fedorenko La guerre du Vietnam n’est pas terminée "Néanmoins, les impérialistes américains et leurs acolytes se sont mis à promouvoir un régime néocolonial afin de faire du Sud-Vietnam une base militaire des Etats-Unis. Ils ont écrasé la révolution dans le Sud et déclenché une guerre ruineuse dans le Nord (…). Ils ont commis d’innombrables crimes, infligé un dommage énorme et une grande douleur à nos gens et à notre pays. Mais le peuple du Vietnam n’a pas eu peur, car il n’y a rien de plus précieux que l’indépendance et la liberté", a conclu Nguyen Tan Dung. La guerre du Vietnam (1964-1975) a été l’un des événements majeurs de l’époque de la "guerre froide". Son déroulement et ses résultats ont prédéterminé pour beaucoup l’évolution ultérieure de la situation dans le Sud-Est asiatique. La lutte armée en Indochine a duré plus de 14 ans, de la fin 1960 au 30 avril 1975. L’ingérence militaire directe des Etats-Unis dans les affaires de la République démocratique du Vietnam a duré plus de huit ans. On meurt encore au Viet-nam des suites de cette apocalypse dans ce pays qui a laissé des quantités de bombes non explosées ! Selon des estimations 300 ans seront nécessaires pour mettre fin aux conséquences de cette monstrueuse guerre coloniale !

Au total, les États-Unis ont largué 7,08 millions de tonnes de bombes durant ce conflit (par comparaison, 3,4 millions de tonnes ont été larguées par l’ensemble des alliés sur tous les fronts de la Seconde Guerre mondiale)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire