vendredi 20 mars 2015

"LE 20 MARS, DÉFENDONS NOS REVENDICATIONS" - LE SGLCE CGT S’INVITE AUSSI CHEZ EUX À 11 HEURES !


vendredi 20 mars 2015

La FILPAC a pris l’initiative de s’inviter « chez eux », le 20 mars 2015, avec les salariés dont l’outil de travail est menacé. Chez eux, à la Maison de la Chimie, où patrons et membres du gouvernement vont décider de leur avenir.
Les camarades sont ceux des papeteries de la Chapelle Darblay, d’Arjowiggins Wizernes et de Charavines. Tous sont confrontés aux licenciements dans leurs entreprises, leurs patrons étant bien plus préoccupés par le cours de la bourse que de la vie de leurs salariés.
Une multitude d’imprimeries du labeur sont concernées et mises en redressement judiciaire comme à Ségo, l’imprimerie de Mary-sur-Marne, ou celle de Floch en Mayenne.
À CPI Bussière, 50 % des effectifs sont supprimés. Et cela fait suite au plan social de 2010 qui avait fait baisser le nombre de salariés de 220 à 60.
À Autajon, le patronat organise la répression syndicale à l’égard des délégués de la CGT et du responsable de la coordination CGT, en espérant la disparition de cette organisation syndicale dans son entreprise.
Luttons et répondons « présent » à cette initiative, pour dénoncer ce gâchis industriel qui concerne à la fois les papeteries et les imprimeries !
Renforçons les charges de travail ! C’est vital !
La CGT exige le rapatriement de l’étranger, de l’impression des publications et autres magazines qui sont lus et distribués en France. C’est bon pour l’écologie, c’est bon pour l’emploi.
Ensemble, défendons nos acquis conventionnels ! Refusons les licenciements !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire