samedi 14 mars 2015


samedi 14 mars 2015

Territoriaux d'Argenteuil toujours mobilisés













L’affaire de tous les agents territoriaux et de toute la population.

Une nouvelle journée d’action a eu lieu hier parmi le personnel territorial de la Ville. Le rassemblement a fini par conduire les manifestants présents à se retrouver dans l’auditorium de l’hôtel de Ville après qu’un petit problème d’entrée dans la « maison commune » ait été résolu et contraint la brochette de directeurs généraux à se retrouver face au personnel.
         Le chef de ces derniers, l’homme de France 2, bien dans son rôle a joué un remake de sa prestation télévisuelle : les finances de la Ville, les économies, la main sur le cœur, tout y était. Une employée a eu beau jeu de lui répondre en rappelant le pouvoir des banques qui sucent les finances publiques, depuis des décennies et des décennies, à Argenteuil comme ailleurs. En quelques mots, notre France 2 a implicitement marqué sa solidarité avec les banques qui s’opposent au gouvernement grec…
         On en apprend de belles lors de ces échanges. Sur la situation désastreuses dans les services, tel celui du portage des repas aux anciens, ou encore sur l’avenir du centre aquatique.
         De beaux moments tout de même qui ont fait rire tout le monde :
         Du « gentil » directeur de l’Enfance et de l’Education qui refuse de recevoir les agents du centre nautique depuis des mois : « C’est vrai que ça serait important que l’on se voit rapidement ».
         De la « méchante » directrice en charge de ce portage des repas : « Je ne recevrai pas toute l’équipe parce que je l’ai décidé… »

         En tout cas, aucun problème de réglé, et des problèmes qui, bien au contraire, se multiplient. La situation de l’activité municipale est catastrophique. Elle doit devenir de plus en plus l’affaire de la population. Quant aux agents territoriaux, ils se retrouvent après-demain lundi, à 9 heures, salle Pierre Dux, en heure d’information syndicale, pour faire le point et décider de la suite



C’est par la télévision que les employés et maîtres-nageurs du centre nautique Youri Gagarine d’Argenteuil ont appris la programmation de la fermeture partielle du centre et sa « privatisation ». La direction générale de la Ville peut toujours invoquer que la journaliste a interprété comme elle l’a voulu les intentions de la municipalité, et qu’il ne s’agit que d’une privatisation particulière appelée « délégation de service public », la réalité est là.
         Le personnel est d’autant plus en colère que cela fait des mois qu’il demande à rencontrer sa haute hiérarchie, sans succès.
         Non seulement les employés craignent pour leur emploi (nombre d’entre eux sont contractuels), mais ils l’ont vraiment mauvaise. Ils avaient travaillé ces derniers temps sur l’amélioration de la fréquentation du centre aquatique, avec succès, et ils avaient des projets pour l’avenir.
         Lors de la rencontre improvisée avec le directeur général de la Ville et ses adjoints, les maîtres-nageurs qui sont intervenus, ont eu beau jeu de démontrer que les soi-disant économies visées par la municipalité se réduiraient à bien peu de choses, au vu des frais fixes incompressibles que le centre occasionne, qu’il soit utilisé complètement ou seulement partiellement.
         Il est bien révélateur qu’élus et haut encadrement de la Ville ignorent les agents municipaux et ne veuillent pas les rencontrer. Leur suffisance aurait beaucoup à apprendre des travailleurs eux-mêmes qui sont plus capables

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire