jeudi 17 septembre 2015

Au terme d’une nouvelle réunion d’information syndicale menée hier à l’usine Sidel d’Octeville-sur-Mer, les 500 à 600 salariés (selon la CGT) présents ont pu prendre connaissance et se prononcer sur les actions menées prochainement, à l’occasion de la tenue, au Havre, d’événements d’envergure.
Afin de dénoncer le plan de restructuration annoncé le vendredi 4 septembre, impliquant sur l’usine spécialisée dans la production de machines de soufflage de bouteilles en PET, 209 suppressions de postes, 24 créations et 80 modifications de contrats, l’union locale CGT du Havre propose d’abord aux salariés de se rendre cet après-midi, à partir de 17 h 30, sur le parking de l’hypermarché Auchan Mont-Gaillard. Invitation à laquelle se joint le syndicat CGT-Sidel.
Au cours de cette même réunion, les élus ont dû convaincre de l’importance, à leurs yeux, de solliciter la classe politique « afin de toucher au plus haut ». Comprenez Manuel Valls, Premier ministre, ou Emmanuel Macron, ministre de l’Économie. L’intersyndicale a sollicité, via la sous-préfecture, un entretien vendredi matin auprès de Laurent Fabius annoncé en ce jour de clôture du LH Forum. Ce rendez-vous pour le développement de l’économie positive débutant ce mercredi s’impose, sans surprise, comme une estrade pour les contestataires.
Action juridique
Dès 8 h 30, ils se rassembleront au pied du Volcan, une demi-heure avant l’intervention du ministre des Affaires étrangères. Hasard du calendrier, samedi soir, le Stade Océane accueillera la rencontre amicale de football opposant l’équipe de France féminine au Brésil. Une distribution de tracts sera opérée auparavant sur le parvis de l’enceinte ; 7 700 auraient été distribués la semaine dernière.

Moins médiatique, les organisations syndicales ont décidé d’ester en justice. Une action en référé devant le tribunal de grande instance du Havre afin, notamment, d’obtenir la tenue d’une réunion de consultation sur les orientations stratégiques.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire